Top 7 des erreurs à éviter dans la rédaction d’un contenu SEO

Top 7 des erreurs à éviter dans la rédaction d’un contenu SEO

Top 7 des erreurs à éviter dans la rédaction d’un contenu SEO

Certaines erreurs de débutant peuvent gravement nuire au positionnement d’un site web. Voici les 7 pires erreurs à éviter en rédaction SEO.

Écrire un contenu optimisé pour les moteurs de recherche n’est pas aussi simple qu’il paraît. Trouver le bon angle d’écriture, respecter les règles d’orthographes et captiver l’attention du lecteur sont indispensables. Puis, il faut s’intéresser à l’aspect SEO proprement dit.

Le contenu dupliqué, l’erreur fatale du mauvais rédacteur

Google comptabilise aujourd’hui des dizaines de milliards de pages indexées par ses algorithmes. Combien de ces pages traitent du même sujet, selon vous ? Vous serez étonné du nombre de pages qui répondent à la même question dans les résultats de recherche. Et pourtant elles contiennent toutes du contenu SEO. Certains pensent dès lors qu’il suffit de traficoter un peu une page source, puis de republier sur leur propre site pour avoir un contenu conforme aux « white hat » SEO. Erreur !

Les robots de Google, Bing et tous les autres moteurs de recherche, détectent facilement les contenus dupliqués. Quelques secondes suffisent à ces puissants outils pour déceler les contenus qui ont la même structure, le même champ lexical et évoquent le même sujet. Et en cas de soupçon de duplicate content, même minime, Google pénalise le site web concerné. D’un autre côté, les lecteurs pourront aussi reconnaître un contenu dupliqué ou inspiré d’un autre texte. Si ce cas de figure apparaît, la réputation de votre entreprise sera gravement compromise.

La solution se veut très simple : créez des contenus originaux. Cette touche d’originalité a un lien avec le style d’écriture, la mise en forme ou encore le message véhiculé par le contenu. Vous avez ensuite le champ libre pour traiter tous les sujets en lien avec votre activité, sans risquer de plagier vos concurrents.

Les titres et sous-titres peu percutants

Donner un titre percutant à un texte, c’est faire bonne impression au premier coup d’œil. Imaginez-vous en train de vous préparer pour un rendez-vous galant. Vous consacrez certainement plusieurs minutes, voire des heures entières à vous préparer et à dénicher la bonne tenue. L’idée est toujours de susciter la curiosité de votre prétendant(e) de la soirée et de lui donner envie d’en apprendre plus sur vous.

Le même processus se retrouve dans la rédaction de contenu SEO. Les internautes – et les algorithmes – scannent le titre et les sous-titres en premier. Et lorsqu’ils ne sont pas convaincus, ils ne sont pas curieux de découvrir la suite.

Un texte mal aéré et trop compact

L’œil humain est attiré par l’ordre et l’harmonie. Il recherche donc logiquement ces deux qualités dans tout ce qu’il voit. Y compris dans les contenus publiés sur internet. L’internaute aime lire des articles bien structurés, avec un titre, des sous-titres et des paragraphes aérés et lisibles.

L’ordre ainsi que le format des titres et sous-titres facilitent la lecture des idées abordées dans le contenu. Ainsi, si l’internaute n’a pas le temps de lire tout l’article, il se contente des titres et des sous-titres pour obtenir les renseignements qu’il souhaite.

Ensuite, si ce qu’il lit l’intéresse, il peut revenir et analyser l’argumentation présentée dans les paragraphes et sous-paragraphes. L’idée est de construire vos textes selon une structure bien établie, avec des espacements, des illustrations, des sauts de ligne et des paragraphes et sous-paragraphes facilement identifiables.

Un bon texte SEO respecte les règles suivantes : chaque paragraphe contient une seule idée. Chaque sous-paragraphe comporte deux ou trois phrases au maximum et chaque paragraphe compte deux ou trois sous-paragraphes. Même le formatage des titres et sous-titres doit indiquer clairement les thématiques principales et les sous-thèmes évoqués dans le texte.

En revanche, si vous proposez un texte très compact à vos lecteurs, ils passeront rapidement leur chemin. Le taux d’abandon sur la page aura alors de grandes chances d’être élevé. L’engagement sera minime. Et le pire, c’est que Google pénalisera un tel contenu en raison de sa faible qualité de présentation et son impertinence.

Produire du contenu trop commercial

Le consommateur est submergé de messages commerciaux. Dans la rue, à la télévision, sur son ordinateur, son téléphone… partout où il va, il doit gérer un afflux incommensurable de publicités. Alors, n’en rajoutez pas dans vos contenus, si vous ne voulez pas l’éloigner de votre site. Si un utilisateur se rend sur votre site, c’est principalement pour obtenir une réponse ou une solution à un problème concret.

Évitez alors de trop vendre les services ou produits de votre entreprise dans vos textes, même ceux à visée commerciale. Contentez-vous de relater les faits, de présenter votre offre et surtout, de répondre aux attentes de vos visiteurs. Ne faites pas de formulations qui promettent monts et merveilles à votre lectorat.

Pensez un instant à la réaction des internautes en lisant l’article en question. Gardez en tête que les visiteurs de votre site sont des êtres dotés de faculté intellectuelle et émotionnelle. D’ailleurs, une marque qui a besoin de moult superlatifs pour désigner ses produits ou services serait immédiatement suspecte à leurs yeux…

Négliger les mots-clés ou bien abuser de leur utilisation

Avec les liens URL, les mots-clés se trouvent au cœur même du référencement d’un contenu. Ne pas en utiliser dans un texte serait une erreur SEO impardonnable. En même temps, le fait d’abuser sur les mots-clés est tout aussi pénalisant. Le Web n’est plus ce qu’il était il y a 10 ans. L’époque où les sites bourrés de mots-clés incohérents arrivaient en première position est révolue. Aujourd’hui, vous devez apprendre à trouver le juste milieu et choisir les bonnes expressions pour lesquelles votre contenu sera optimisé.

Dans certains cas, il suffit de mots-clés, intégrés de façon naturelle et associés au bon lien URL, pour bien classer un texte dans les SERPs. Parfois, il faut miser sur deux ou trois expressions supplémentaires pour y parvenir. Pour trouver les bons mots-clés et la bonne densité d’optimisation, utilisez des outils comme Google Keyword Planner.

Pour le reste, les règles de « white hat » SEO de Google restent valables. Pensez notamment à intégrer le mot-clé principal dans les 100 premiers mots de votre contenu. L’utilisation d’une expression longue traîne, telle qu’elle apparaît dans les requêtes des internautes, est aussi très recommandée.

Des liens URL non optimisés ou brisés

Avoir un bon maillage de liens internes et de backlinks est un grand plus pour le référencement d’un site. La donne est différente si quelques-uns ou plusieurs de ces liens ne sont pas optimisés, ou pire, sont brisés. On parle de ces liens constitués seulement d’une suite de symboles et de chiffres générés de façon aléatoire. Les liens qui renvoient à une erreur 404 ou qui ne correspondent à aucune page valide sont aussi très pénalisants.

Aussi, pensez également à optimiser les liens internes et les liens retours de votre site pour avoir du contenu bien référencé. Activez l’option URL Rewriting dans les paramètres de votre site et reformulez tous les liens non conformes de vos pages. Insérez dans le lien les mots-clés principaux ou la thématique évoquée dans chaque article.

Un lien optimisé facilitera l’indexation et le classement des pages de votre site par les robots et les algorithmes de Google.

Un contenu illisible pour les mobinautes

Le Web mobile est l’avenir d’internet. Ignorer les millions de lecteurs potentiels qui surfent sur leur tablette ou leur smartphone relève de l’ineptie. Mais qu’est-ce que cela implique vraiment pour un contenu optimisé SEO ? Un article adapté aux terminaux mobiles utilise une mise en forme compatible avec ces appareils. Autrement dit, vous devez investir dans un site en Responsive design, dont l’affichage s’adapte automatiquement au terminal utilisé par chaque visiteur.

La création d’un tel site fait partie intégrante de la stratégie de contenu de votre marque. Le seul fait de produire du contenu accessible depuis n’importe quel support prouve votre volonté d’offrir la meilleure expérience possible à vos lecteurs. Et ils vous en seront reconnaissants en partageant votre contenu, en commentant ou en s’abonnant à vos newsletters ou à votre page sur les réseaux sociaux.

Il faut en outre retenir qu’un article optimisé SEO s’adresse avant tout au lecteur : il apporte des solutions et il répond à des questions précises. Un tel contenu est unique, pertinent et jugé fiable par l’internaute.

Notons que les 7 erreurs SEO évoquées dans cet article ne sont pas exhaustives.

 

Loading...

Expect nothing, live frugally on surprise. - Alice Walker