Des formations supérieures pour les futurs cadres du web

Des formations supérieures pour les futurs cadres du web

Des formations supérieures pour les futurs cadres du web

Les formations supérieures traditionnelles cèdent de plus en plus la place à des programmes d’enseignement de nouvelle génération axés sur les métiers du numérique. Force de constater que le secteur du digital manque considérablement de spécialistes dans de multiples secteurs, adapter les formations à l’évolution des métiers s’avère être une évidence. Il est donc révolu le temps où les étudiants devaient intégrer le monde professionnel sur une base de formation théorique. Désormais, ils sont en mesure d’opter pour une formation courte en adéquation avec des besoins spécifiques pour être opérationnels face à la révolution numérique des métiers.

De nouvelles écoles, de nouvelles pédagogies

Voilà cinq années que le marché de l’enseignement supérieur a vu éclore de nouveaux venus. Ces établissements matérialisent l’ubérisation de la formation supérieure pour répondre à des besoins précis dans les métiers du numérique. Les entreprises en contenu web, création digitale ou encore de stratégie marketing digital sont en effet aujourd’hui confrontées à une problématique de taille, celle du manque de profil à recruter dans le secteur. Les bases solides acquis par les étudiants après avoir suivi un apprentissage dans une grande école traditionnelle ne leur permettent pas d’intégrer un secteur à forte demande de spécialistes.

La discordance entre les formations supérieures classiques et les besoins du marché justifie d’ailleurs pourquoi de nombreux jeunes diplômés se retrouvent aujourd’hui au chômage. A l’image de la Web School Factory, l’école « W » ou encore l’Ecole supérieure de la communication digitale de Besançon, ces établissements révolutionnent le marché de l’apprentissage en offrant l’opportunité aux jeunes de se former pour des métiers nécessitant des savoir-faire spécifiques et en recrutement grandissant.

Enseignement sur mesure pour des besoins spécifiques

Adapter la formation à la vague numérique ouvre droit à un enseignement sur mesure répondant à des besoins bien précis du secteur. Parce que les différents métiers du web requièrent des qualifications distinctives, la pédagogie développée par ces écoles de la nouvelle génération n’a rien à voir des cours magistraux dispensés dans les établissements classiques. La formation part en effet du concept que les étudiants doivent travailler au plus près des besoins des professionnels.

Autrement dit, l’enseignement est axé sur des cas réels, mettant ainsi les entreprises du numérique en contact direct avec de nouveaux talents ne cherchant qu’à éclore. Les équipes pédagogiques sont d’ailleurs constituées de professionnels à la recherche des profils dont ils ont besoin. Pour l’Ecole supérieur de communication digitale de Besançon, la formation prend un tout autre aspect en faisant parcourir plusieurs villes aux étudiants pour une période d’un mois, pour les amener à la rencontre de différents acteurs de la profession dans le cadre d’une formation pratique.

Un gage d’employabilité

Loin de se constituer comme étant des concurrents des écoles supérieures traditionnelles, ces établissements de formation autour des métiers du numérique offrent aux étudiants une garantie d’employabilité. Une étude  du cabinet de conseil en stratégie Roland Berger publiée le 31 janvier dernier révèle d’ailleurs que la France manque d’experts du digital pour optimiser la croissance de multiples secteurs. De son côté, le service de statistiques du Ministère du travail, la Dares dévoile que d’ici 2020, ce seront près de 50 000 postes qui seront à pourvoir dans le numérique.

Loading...

Expect nothing, live frugally on surprise. - Alice Walker