Contenu web : comment marquer les esprits ?

Contenu web : comment marquer les esprits ?

Contenu web : comment marquer les esprits ?

Pour que le contenu web marque réellement les esprits, développer une stratégie marketing mémorable autour de l’innovation et l’interaction est rendue incontournable. Une récente étude réalisée par Prezi révèle que 80 % des consommateurs effacent inconsciemment de leur mémoire toutes informations de contenu au bout de seulement trois jours. Face à un tel constat, il est donc primordial de créer du contenu mémorable. Pour cela, différents paramètres doivent être pris en compte, notamment le format du contenu, la capacité de la marque à établir une interaction avec les consommateurs et l’ouverture sur la nouveauté.

Contenu web et déficit d’attention

Pour les marques et annonceurs, comprendre les consommateurs est essentiel pour développer une stratégie de contenu web efficace. L’étude « Science of Attention » visant à comprendre les comportements d’achat révèle alors que 80 % des consommateurs font face à que l’on appelle « déficit d’attention » au bout de trois jours après avoir vu un contenu de marque.

Dans la mesure où ils ne peuvent pas se souvenir du contenu au-delà de cette période, difficile alors pour les marques d’influencer leurs comportements d’achat ni leurs perceptions. Ce manque d’attention et de mémorisation s’explique par le manque de pertinence des contenus dans 55 % des cas, 36 % des contenus se révélant peu attractifs et dans les 30 % des cas, une diffusion trop importante.

Les formats les plus mémorables

Aussi, rendre un contenu web mémorable est devenu un réel défi pour les annonceurs et les marques. Pour y parvenir, le choix du format du contenu se doit d’être réfléchi. Selon toujours l’étude, les vidéos représentent 37 % des contenus mémorables, suivies des articles écrits affichant 28 %, 21 % les présentations face à face et 19 % pour les messages sociaux.

Il s’avère que pour 27 % du public, il est plus facilite de se souvenir d’une marque via des contenus informant sur quelque chose de nouveau. Par ailleurs, les contenus divertissants, inspirants et sous forme de guide représentent chacun 25 % des formats captant le mieux l’attention des consommateurs.

L’interaction, un véritable atout d’engagement

Par ailleurs, la meilleure approche pour aider le public à se souvenir d’une marque demeure l’engagement. 48 % des personnes ayant fait l’objet de l’étude révèlent que via les conversations interactives entretenues avec les marques, leur potentiel de mémorisation est optimisé.

Les marques et les entreprises doivent alors se focaliser sur l’interaction avec les consommateurs pour les engager. Il s’avère plus facile d’influencer le comportement d’achat ainsi que la perception du public une fois la conversation interactive est établie.

Encore plus de nouveautés

Si les conversations impactent dans un sens positif sur la mémoire des consommateurs, il ne faut pas oublier le fait que ces derniers sont avant tout en perpétuelle quête de nouveauté. Les innovations tiennent rôle effectivement de stimulus auprès du public.